Créer un blog ⚙ le guide pour (enfin) te lancer

⚙ Accueil » Blog » Référencement naturel » Créer un blog en 2021 ⚙ le guide pour (enfin) te lancer

Le blog est un outil de communication très puissant pour se faire connaître. Bien maîtrisé, il va booster l’activité de ton entreprise. Mais quand on ne l’a jamais fait, comment s’y retrouver ? Comment faire en sorte qu’il attire du monde ? À travers ce guide, je vais t’aider, de la création à la promotion, à créer un blog attrayant et optimisé pour les moteurs de recherche.
30 conseils et outils pour améliorer ton référencement SEO

Télécharge 30 conseils SEO

Créer un blog - Le guide pour te lancer
Le guide pour créer un blog qui engage les lecteurs

Pourquoi créer un blog ?

Les raisons sont nombreuses :

  • Améliorer la visibilité de son site
  • Attirer de nouveaux prospects pour son entreprise
  • Partager autour de son domaine d’expertise ou de sa passion
  • Créer un nouveau vecteur de vente pour ses produits

🙋‍♂️ Gagner en visibilité

La première raison de vouloir créer un blog, est le souhait d’avoir un site qui génère du trafic. Augmenter sa visibilité permet, si les articles du blog sont bien rédigés, d’obtenir plus d’interactions et, si le contenu est attrayant, des backlinks.

Les backlinks correspondent aux liens provenant d’autres sites et qui pointent vers le tien.

👨‍🏫 Montrer son expertise ou partager sa passion

Les articles autour de ton domaine d’activité prouvent que tu le maîtrises. Tu montres ton expertise du métier et ancres dans la tête des visiteurs le fait qu’ils peuvent avoir confiance en toi sur ce sujet.

Pour les blogs de passion, il s’agit plutôt de créer une communauté qui engage. Et s’il tourne bien, pourquoi ne pas mettre en place de la publicité ou de l’affiliation ? Mais attention avec les interstitiels, les moteurs de recherche comme les visiteurs n’aiment pas ça.

🧲 Attirer ses prospects

Tu écris des articles sur ton domaine d’activité, alors tu fais venir les bons prospects. Il ne te reste plus qu’à avoir des appels à l’action efficaces pour qu’ils te contactent et les transformer en clients.

💰 Vendre plus de produits

Plus tu auras de trafic, plus tu pourras vendre facilement tes produits.

Prenons l’exemple de 2 fabricants de cookies (j’adore les cookies), qui créent une boutique en ligne pour accroître leurs ventes.

Le premier crée juste sa boutique, et fait un peu de promos sur les réseaux ; le second met en place un blog où il va parler des cookies, de l’actualité de l’entreprise, des promotions en cours, etc.

À ton avis, lequel va pérenniser son trafic ?

Le second, car son site vit. En plus, l’internaute se sent concerné par l’aventure de cette entreprise. Le lien de confiance est créé et il ne reste plus qu’à bien placer les liens pour les cookies. D’ailleurs, si tu en fais apparaitre un sur le côté de l’article, je suis sûr que le visiteur va être curieux d’en voir plus.

Voilà quelques raisons qui te montrent l’importance de créer un blog aujourd’hui, et il en existe bien d’autres (tu peux me donner la tienne en commentaire de cet article).

Maintenant que tu sais pourquoi tu vas créer le tien, voyons comment le créer.

Une personne qui cherche comment créer un blog

Comment créer un blog ?

Avant de rédiger ton premier article, il faut que tu saches où va se diriger le choix de ta plateforme. Eh oui ! il ne suffit pas d’écrire, il faut aussi que les visiteurs aient accès à ton contenu.

🌐 Choisir son CMS

Le choix du CMS (Content Management System), ou système de gestion de contenus, est une base à appréhender. En effet, au début et peu importe la plateforme que tu choisiras, tu seras probablement perdu face à la multitude d’options possibles.

Je vais te parler de mon préféré, et pas seulement le mien vu qu’il est le CMS numéro 1 au monde, WordPress. Pour la petite info, il domine le marché en propulsant 38 % des sites web, contre 2,6 % pour Joomla, bon second.

À sa sortie, il était spécialement dédié à la création de blogs. Mais le temps a passé, et la communauté grandissante a transformé cette plateforme en un vrai espace de création de sites web. Aujourd’hui, WordPress domine le marché qu’on soit sur un site vitrine, une boutique, ou un blog.

Mais attention à ne pas confondre wordpress.org et wordpress.com ! Le premier te permet de créer un site à part entière avec une gestion totale (celui que je recommande). Le second est une plateforme beaucoup plus restreinte, pratique pour créer un blog. En revanche, cette seconde solution, ne te permet pas d’avoir un nom de domaine personnalisé (il sera en : tonnom.wordpress.com) ni d’optimiser ton référencement SEO, comme nous le verrons plus bas.

🏠 Choisir son service d’hébergement

Il existe bon nombre d’hébergeurs, plus ou moins complets, plus ou moins efficaces, plus ou moins chers.

Le plus souvent, ne connaissant pas le marché, tu vas te diriger vers un hébergement bas de gamme du type Kimsufi chez OVH ou Essential chez Ionos (ex 1&1). Ils sont bien, si tu ne veux pas développer ton blog. En plus, ton site est sur une technologie mutualisée. Ce qui veut dire que sur un même serveur, il y a probablement une ou plusieurs centaines d’autres sites.

Attention, je ne dis pas qu’OVH et Ionos sont de mauvais hébergeurs. Je dis que pour avoir un hébergement correct chez eux, il faut y mettre le prix.

Alors je te propose de découvrir une autre solution. Ce fournisseur est français et basé à Clermont-Ferrand. Pour 60 € HT par an, il te propose une formule complète et illimitée. Cet hébergement c’est O2switch.

Plus besoin de choisir entre l’hébergement web, la solution mail et le support de qualité. Chez eux, c’est tout inclus. Aujourd’hui, c’est vraiment l’hébergement que je te recommande pour son rapport qualité/prix, et la qualité de son service client.

📋 Lister ses idées d’articles

Ça peut te paraître basique comme conseil, mais construit déjà une liste non exhaustive d’idées de sujets à traiter.

Tu commences déjà à prendre de l’avance pour la suite, et surtout tu ne perds pas une idée en route.

📄 Créer des catégories

Une fois la liste terminée, tu peux regrouper tes idées d’articles. Il faudra créer des catégories et sous catégories pour bien ordonner le tout. Pour ça, tu peux utiliser un outil de carte mentale.

L’avantage de ce genre d’application est de pouvoir commencer à optimiser les liens entre les articles. Tu commences déjà à faire de l’optimisation SEO sans même t’en rendre compte, et avant même d’avoir commencé à créer un blog.

À titre personnel, j’utilise le site Mindmeister.

Créer un modèle d'article de blog pour gagner du temps

Créer un modèle d’article

Avoir un modèle va te faire gagner énormément de temps pour la mise en page des articles. Pour créer un modèle sous WordPress, il te suffit de créer un article, que tu appelles « base » par exemple, en mode brouillon, et d’utiliser une extension pour le dupliquer.

Ensuite, il te suffit de remplir cette page avec les informations que nous allons voir.

🔖 Le titre et les informations de l’article

Zone importante de l’article, le titre est la première ligne que va voir le lecteur. Dans cette zone, tu pourras également mettre les références de l’article :

  • Nom de l’auteur
  • Date
  • Catégorie
  • Temps de lecture
  • Note
  • Nombre de commentaires

Grâce à ces informations, les visiteurs vont se faire une idée globale de l’article (même si logiquement il est arrivé dessus donc ça l’a déjà attiré), ainsi que les robots d’indexation.

Si tu fais des articles sur l’actualité, la date sera très importante justement, car le contenu frais prévaut sur le reste. En revanche, si tu rédiges du contenu valable dans le temps, aussi appelé evergreen, il n’est pas nécessaire de l’afficher.

Tout dépend toujours du type de contenu que tu vas proposer à tes lecteurs. Par contre, si tu utilises une façon de procéder, garde là peu importe le type d’article. Ça peut être fatigant pour le lecteur d’avoir un article avec la date, puis un article où il y a la date, l’auteur et la catégorie, etc. Ta ligne éditoriale doit rester cohérente.

📑 Le sommaire

Si tu rédiges de longs et passionnants articles (comme celui-ci), tu te rendras vite compte que les internautes ne lisent jamais la totalité de ce que tu leur proposes. Alors pour leur faciliter la vie, il est très utile d’avoir un sommaire.

Les lecteurs vont aller directement à la section qui les intéresse, et les robots d’indexation auront une première impression du sujet traité.

📄 Les sous-titres

En lien avec le sommaire, les sous-titres doivent respecter certaines règles :

  • Avoir un format différent du texte
  • Être dans le champ lexical du sujet
  • Avoir un intérêt

J’insiste un peu sur ce dernier point, car faire un sous-titre pour n’y placer qu’une phrase est contre-productif, et doit pouvoir être rapatrié dans une autre section. Tout comme avoir un sous-titre et écrire 5 paragraphes de 300 mots peut être coupé en plusieurs sections.

Je t’expliquerai plus bas la méthode à adopter pour avoir un contenu aéré, ainsi que la méthode que j’utilise.

📱 Les partages sur les réseaux sociaux

On le sait tous, les réseaux sociaux font partie intégrante du quotidien. Pour que tes articles puissent faire le « buzz », je te recommande de mettre en place un système de partage.

Ce simple outil permet, encore une fois, de faire gagner du temps à l’internaute et de lui faciliter le travail. Il n’a plus qu’à cliquer sur un bouton et le lien de ton article est envoyé à l’ensemble de son réseau.

Et quand on commence à créer un blog, on veut que tout le monde puisse le voir (enfin je crois).

🧔 L’auteur de l’article

Je parlais, au début de cette partie, de la zone où est affiché le nom de l’auteur. Mais il y a une méthode, que je trouve bien plus sympa pour mettre en avant la personne qui a rédigé l’article.

Créer une section dédiée à l’auteur est un moyen d’humaniser un article. Tu pourras y mettre les informations suivantes :

  • Nom – Prénom
  • Photo
  • Description

Avec ce procédé, tu mets un visage sur une plume, et ça peut donner envie d’en savoir plus, et d’aller lire d’autres articles qu’il a écrits.

Réussir à garder un visiteur sur son site est la clé d’un site bien fait.

📂 Les contenus similaires

Cette zone est exclusivement dédiée à mettre en avant 2-3 articles de la même catégorie que celui en cours.

Elle offre la possibilité à ton visiteur d’aller lire un autre article.

C’est super à la fois pour ton site et pour le SEO, car :

  • Le lecteur peut rester plus longtemps et dévorer plus de contenu
  • Tu génères des liens internes
  • Tu facilites le trajet des robots de Google

Et comme tout est lié, tu dois faire en sorte que les titres de tes articles soient accrocheurs. Sinon, jamais il ne cliquera sur un autre article, et il sortira du site.

💻⌨ Les commentaires

La section commentaire peut être à double tranchant. Mal mise en place, elle peut devenir une source de spams terrible.

À contrario, elle peut devenir une très bonne source d’engagement.

La zone des commentaires est également utile pour donner des compléments d’information, en répondant aux questions par exemple, et donc apporter encore plus de valeur à ton article.

Réfléchir à la rédaction de son premier article de blog

Rédiger son premier article

Voilà, tu as choisi ton hébergement web, ton CMS et tu as même commencé à créer un blog en faisant ta base d’articles. Il y a plus qu’à écrire ton article maintenant.

Facile penses-tu ?

Non, même la rédaction de celui-ci doit être travaillée. Il ne s’agit pas seulement de poser ses idées, il faut une construction cohérente, savoir ce que l’on cible. Écrire pour tout le monde, c’est n’écrire pour personne finalement.

🎯 Cibler la bonne requête

Tu as ton sujet, c’est bien. Mais est-ce que c’est réellement ce que cherchent les internautes sur Google ? Pour le savoir, et t’adapter en fonction du résultat, tu dois comparer plusieurs requêtes afin de trouver celle qui est suffisamment recherchée et compétitive.

Pour trouver le nombre de recherches mensuelles, tu peux aller sur l’outil de planification de mots-clés de Google. Pour connaître les possibilités de placement de ton site sur la requête, utilise la recherche Google « allintitle : [Ta requête] ».

En analysant la combinaison des 2, tu peux tirer des conclusions quant à la requête que ton article doit cibler pour attirer du trafic.

Attention, quand tu lances ton blog, n’essaie pas de te placer sur des recherches à fort volume. Tu les atteindras avec le temps, quand il aura plus d’autorité.

🗺 Faire un plan

Avant de commencer à rédiger, construis le squelette de ton article. Tu peux, par exemple, suivre cet ordre :

  • Titre H1 qui sera le titre principal qui contient la requête cible
  • Sous-titres H2-H3 qui va aller plus en détail
  • Mettre 2-3 idées par section (ce qu’il y a entre 2 sous-titres)
  • Rédiger les balises title et meta description

Ce dernier point correspond à ce qui est affiché dans les résultats des moteurs de recherche. La balise title correspond au lien, la meta description est le paragraphe descriptif en dessous.

Nous verrons un peu plus loin comment bien les rédiger.

🟠 Le titre H1 : la cible de l’article

Comme dit précédemment, le titre H1 est la première chose qui va être lue par l’internaute et par le moteur de recherche. Il faut donc qu’il définisse le sujet, qu’il contienne la requête que tu cibles et qu’il soit accrocheur pour donner envie de lire la suite.

Prenons l’exemple de la page que tu es en train de lire.

La requête que je cible avec cet article est « créer un blog ». J’ai ajouté l’année en cours pour donner une indication temporelle au visiteur et lui faire comprendre que ce qu’il va lire est d’actualité.

Ensuite, je pose un séparateur pour séparer les 2 informations importantes. J’explique que cet article est un peu long, mais complet avec le mot « guide ».

Et enfin, je termine par le terme « se lancer » pour attirer une certaine catégorie de personnes, celles qui souhaitent créer un blog, mais qui ne se sont pas encore lancées.

Le titre de l’article est donc « Créer un blog en 2021 ⚙ le guide pour (enfin) te lancer ».

👀 Le chapô, premier paragraphe à être lu

N’attaque jamais un article sans un paragraphe d’introduction. Il est nécessaire d’expliquer à ton lecteur ce qu’il va y trouver, avant même de voir le sommaire.

Ne raconte pas tout non plus. Ton chapô doit faire la taille d’un paragraphe court, qui donne envie d’en savoir plus. Eh oui, en communication on cherche toujours à appâter pour garder le lecteur.

💨 Aérer le contenu

Essentiel si tu veux garder ton lecteur sur la longueur. Imagine si je t’écris un long paragraphe avec de très longues phrases où il n’y aurait pas une seule virgule pour pouvoir reprendre ton souffle et où tu ne saurais même pas où je veux en venir avec cette phrase parce que même en termes de référencement elle ne vaut rien et en contenu pur c’est encore pire.

Alors tu as lu toute la phrase ? Ou ton cerveau t’as clairement dit « heu non, là tu passes à la suite » ?

Pour qu’un article soit agréable à lire, il faut du changement, de la place pour respirer.

Voici quelques éléments à mettre en place pour une lecture agréable :

  • Paragraphes courts
  • Listes à puces (en plus, c’est bien pour le SEO)
  • Titres et sous-titres
  • Images
  • Vidéos
  • Gifs
  • Statistiques
  • Séparateurs

Etc.

Bref, le but est que le lecteur ne se fatigue pas la rétine à force de lire des lignes et des lignes de texte.

Par exemple, j’essaie de faire entre 100 et 150 mots entre 2 sous-titres. Ça repose l’œil et la lecture est beaucoup plus fluide. Le confort du lecteur doit être la priorité.

Bien que cette section dépasse les 200 mots, la liste à puce t’a permis de faire une « pause visuelle ».

Optimiser le SEO d'un article de blog

Optimiser le SEO

Ça y est, ton premier article est rédigé. Arrive une nouvelle étape, l’optimisation pour le référencement naturel.

Eh oui ! Quand tu te lances dans la création d’un blog, tu veux qu’il y ait du monde à venir dessus. Et pour ça, il faut faire en sorte que tes articles répondent aux intentions de recherche des internautes.

Pourquoi cette étape vient-elle à la fin ? Parce qu’il faut commencer par écrire ton article avec tes propres idées et ton style. L’optimisation SEO va te servir à changer quelques morceaux de phrases selon le champ sémantique de ta requête.

🧲 Créer une balise title qui attire

Comme nous l’avons vu plus haut, la balise title correspond au titre affiché dans les résultats des moteurs de recherche. Optimiser cette balise ne changera pas ton positionnement. En revanche, il faut qu’elle attire le regard, qu’elle donne envie de cliquer dessus.

Prenons un exemple, encore une fois avec mon article. Voici 2 balises title que je pourrais écrire :

  • Créer un Blog en 2021 – Le Guide Pour te Lancer – La Machinerie
  • Le guide qui va te permettre de créer ton blog et te lancer sur internet

Bien que les 2 parlent du même sujet, le premier sera plus cliqué, et ce pour plusieurs raisons :

  • Le thème de l’article est présent dès les premiers mots
  • Le titre est aéré
  • J’ai utilisé la méthode « Camel Case »

Cette technique est une façon de rédiger en écrivant, en majuscule, la première lettre de chaque mot. C’est une façon d’attirer l’œil sur son contenu plutôt que sur un autre. Certains n’aiment pas l’utiliser, parce que ce n’est pas français d’écrire comme ça.

Mais tu préfères avoir du monde à cliquer sur ton site ou avoir un français irréprochable dans les SERP (les résultats des moteurs de recherche) ? Moi je crois que la question elle est vite répondue.

🔎 Rédiger une méta « description » qui décrit

Situé en dessous de la balise title, dans les SERP, ce paragraphe permet de décrire le contenu de la page. Ton objectif avec cette partie est, encore une fois, de donner envie à l’internaute de cliquer.

Bien que Google affiche 160 caractères, en moyenne, tu peux te permettre d’aller jusqu’au double. Il choisira alors quelle partie il doit montrer selon les recherches. Dans tous les cas, c’est lui qui décide s’il va afficher la meta description que tu lui proposes, ou une partie de ton contenu.

🤏 Compresser les images

Une donnée importante pour n’importe quel site est son temps de chargement. Et pour que les lecteurs restent sur ton blog, il faut qu’il charge rapidement. Au-delà de 3 secondes, tu perds en moyenne la moitié de ton audience.

Et ce qui prend du temps à charger, ce sont les images. Bien souvent, elles sont très lourdes et pas optimisées. Tu peux d’ailleurs le vérifier en utilisant un outil qui teste la vitesse de chargement de ton site.

Il est primordial de compresser les images, afin de gagner de précieuses secondes de chargement.

📏 Mettre les images aux bonnes dimensions

Avec le poids des images vient la taille de celles-ci. Penses-tu qu’il est vraiment utile d’avoir une image au format 1920×1080 pixels si tu l’affiches en 640×360 ?

Charger les images directement au bon format réduit également le temps de chargement de ta page. Alors vérifie toujours qu’elles sont déjà aux bonnes dimensions.

Ce sont 2 très bonnes pratiques en SEO.

✍ Remplir l’attribut alt des images

Lorsqu’on crée un blog, on oublie bien souvent cette optimisation. Et pourtant, elle apporte un gain pour ton positionnement dans les SERP.

L’attribut alt, ou texte alternatif, est une petite ligne qui aide les robots d’indexation à comprendre le contenu de l’image. Il s’agit d’écrire une petite phrase, contenant entre 5 et 7 mots descriptifs pour expliquer ce que représente l’image.

Attention tout de même, tu n’es pas obligé de remplir cet attribut sur TOUTES les images. Celles qui sont là uniquement pour décorer, n’ont aucun besoin d’être référencées, en revanche les autres. . .

L’avantage est que l’on peut y glisser notre mot-clé principal ou un mot du champ sémantique afin d’aider au positionnement.

En plus, elle permet également aux malvoyants de lire l’image (c’est sa fonction de base d’ailleurs), avec l’outil de transcription audio.

📄 Optimiser le texte

Voilà, tu as fait plein d’optimisations. Maintenant, passons à l’essentiel : ton texte. Tu l’as rédigé, tu le trouves super, mais est-il bien optimisé ?

Pour le savoir, tu vas pouvoir t’aider d’outils comme yourtext.guru ou 1.fr. Ils vont analyser ton contenu, le comparer au top des résultats Google, par rapport à ta requête cible, et te donner des indications pour l’optimiser encore plus.

La seconde étape va être de mettre en gras les informations importantes, et qui font partie de la sémantique de ta requête cible. Google comprend les expressions en gras comme des mots à plus forte valeur. En revanche, les titres et sous-titres n’ont pas besoin d’être mis en gras. Ils sont déjà considérés comme importants.

La troisième étape va être la relecture. Rien de pire qu’un article remplit de fautes, ou d’incohérences. Et ça aussi, Google le comprend. Je ne fais aucun jugement, je ne suis pas le meilleur dans ce domaine. Mais il est primordial de se relire, ou à défaut, de faire relire et corriger ses textes.

Quatrième et dernière étape, les liens. Il faut que tu apprennes à bien positionner tes liens dans ton contenu. Il existe 2 types de liens :

  • Les liens externes vont pointer vers d’autres sites. Le lecteur peut donc aller sur une nouvelle ressource, ou découvrir la source d’une information, par exemple. En bonus, ça donne du jus de référencement au site externe et l’aide à accroître son autorité.
  • Les liens internes vont pointer vers d’autres pages, ou articles, de ton site. Ça permet d’envoyer du jus de référencement à travers tes articles.

Bien sûr, au début le jus sera faible. Il faut laisser le temps à ton site de devenir plus autoritaire. Et ton premier article n’aura pas de lien interne. C’est pour ça qu’il faut revenir dessus de temps en temps, pour voir s’il y a des choses que tu peux améliorer, et si tu peux ajouter un lien vers une autre ressource de ton site.

Promouvoir son blog sur les réseaux sociaux

Promouvoir le blog

Et voilà, tes premiers articles sont en ligne, tu as fini par créer un blog qui te correspond et tu es fier du résultat. Mais le travail ne s’arrête pas là !

Il va maintenant falloir que l’on sache que tu existes. Et pour ça, il existe plusieurs vecteurs.

💻 L’indexation

Bien sûr, je vais te parler de l’indexation Google. En toute logique, c’est la base du trafic de ton site internet. Si tu as bien optimisé tes articles, alors ils vont gagner des places dans les résultats et seront de plus en plus visités.

Voici quelques chiffres pour t’aider à te rendre compte de l’impact d’un bon positionnement dans les SERP :

  • Il y a environ 81 000 recherches toutes les secondes
  • 20 % d’entre elles, n’ont jamais été faites auparavant
  • Les 3 premiers résultats obtiennent un taux de clic de plus de 75 %
  • Passer de la 6e à la 5e position peut doubler le taux de clic

Si tu désires réellement créer un blog, alors ne néglige surtout pas le SEO. C’est une très grosse part de marché que tu risques de perdre.

📱 Les réseaux sociaux

Ils n’ont aucune incidence directe sur le SEO, mais peuvent devenir une très grande source de trafic.

Bien entendu, tu ne dois pas obligatoirement être sur tous les réseaux sociaux, mais sur ceux où se trouve ta cible. Voici un petit listing qui t’aidera à trouver sur lequel te positionner en priorité :

  • Facebook : orienté BtoC, famille, personnel
  • LinkedIn : Pour du BtoB, business, entrepreneuriat
  • Instagram : dirigé vers le graphisme, la photo, le voyage
  • Twitter : tout domaine possible, principalement pour faire de la veille
  • Pinterest : possibilité d’obtenir un bon trafic avec des infographies
  • TikTok : engagé à destination de la jeunesse, il faut produire du contenu « popcorn »
  • YouTube : tout domaine possible, permet de stocker ses vidéos en dehors du site

📧 Les campagnes d’emailing

L’emailing est un procédé qu’on a tendance à négliger. On reçoit tous tellement de spams, qu’on n’ose pas forcément se lancer, par peur d’y finir.

Et pourtant, les newsletters peuvent devenir une excellente source de trafic et de conversion, pour ton site internet. Ça peut te permettre d’engager des prospects qualifiés et donc d’atteindre la bonne cible directement.

Conclusion

En résumé, pour créer un blog aujourd’hui, il ne faut pas simplement avoir une bonne plume. Tu vas devoir t’armer de patience. Mais sur le long terme, ça n’en sera que bénéfique.

Voici un petit résumé de ce que tu dois faire pour te lancer dans le blogging :

  • Choisir un CMS et une solution d’hébergement performante
  • Faire une carte mentale de tes idées en les catégorisant
  • Créer un modèle d’article que tu pourras dupliquer à volonté
  • Cibler les bonnes requêtes
  • Faire un plan de ton article
  • Aérer et varier les contenus
  • Optimiser pour le SEO
  • Promouvoir tes articles

En appliquant cette façon de faire, pas de doute que ton blog atteigne tes objectifs.

Dis-moi en commentaire comment tu procèdes à la création de tes articles.

Charly Rouget

Charly Rouget

Horloger du web

Fondateur de La Machinerie, l’agence SEO qui va remettre ton site à la bonne heure. Je partage, au travers de nombreux articles, des conseils et astuces sur le référencement naturel.
Créer un blog ⚙ le guide pour (enfin) te lancer 1
Créer un blog ⚙ le guide pour (enfin) te lancer 1

Deviens visible avec ton site !

Si ton site à un réel enjeu économique pour ton entreprise

👇👇👇

Rejoins l'horlogerie du web

Chaque mois, reçois un télégramme électronique.

Tu fais maintenant partie de l'horlogerie du web !