Taux de rebond, pages vues, vues uniques, acquisition, conversion. Ces termes ne vous parlent pas, et pourtant ils sont essentiels à toute personne qui veut analyser les statistiques de son site.

Et pour ça, il existe un outil gratuit qui vient une nouvelle fois du géant de l’internet mondial : Google Analytics.

Ce site vous permet d’analyser l’ensemble de votre site, sous toutes les formes. Mais attention de ne pas s’y perdre.

Perdu dans les statistiques de Google Analytics

J’en ai déjà perdu un

Dans cet article, nous allons décortiquer chaque catégorie. Ainsi vous allez comprendre chaque terme, afin de trier facilement les informations pertinentes à vos yeux.

Avant de démarrer, voici les points abordés :

I. Qu’est-ce que Google Analytics ?

Google Analytics est un service gratuit d’analyse d’audience d’un site Web ou d’applications, utilisé par plus de 10 millions de sites, soit plus de 80 % du marché mondial.

Wikipédia

Ce que veut dire mon ami ci-dessus, c’est que cet outil va vous permettre d’analyser les personnes qui viennent sur votre site. Il vous dit par quel moyen vos visiteurs arrivent, ainsi que toutes les données temporelles liées à chaque visite.

Ça vous permet de cerner votre audience, et d’adapter votre communication soit par des ajustements de votre contenu ou par une continuité de vos objectifs.

 

II. Comment mettre en place le suivi Google ?

Formulaire d'inscription de Google Analytics

Pour installer le suivi de votre site via Google Analytics, il vous suffit de suivre cette démarche :

  1. Se connecter avec un compte Gmail ou lier une adresse mail à Gmail
  2. S’inscrire sur le site en suivant les instructions suivantes :
    • Nom du compte : de manière générale, votre entreprise.
    • Nom du site Web : Si c’est votre site, mettez encore le nom de votre entreprise, sinon celui de votre client.
    • URL du site Web : choisissez bien, si votre site est sécurisé, le HTTPS. Globalement, votre site doit être en HTTPS si vous souhaitez avoir une base de référencement.
    • Catégorie sectorielle : dans quel domaine évolue ce site.
    • Fuseau horaire des rapports : pensez à choisir la France, sinon vos rapports ne correspondront pas à la réalité dans les dates et heures.
    • Paramètres de partages des données : ici, vous choisissez les données que vous souhaitez partager à Google. Vous pouvez tout décocher, mais ça aide Google à améliorer ses produits.
  3. Un code de suivi est généré

 

<!– Global site tag (gtag.js) – Google Analytics –>

 

<script async src= »https://www.googletagmanager.com/gtag/js?id=UA-00000000-1″></script>

<script>

window.dataLayer = window.dataLayer || [];

function gtag(){dataLayer.push(arguments);}

gtag(‘js’, new Date());

gtag(‘config’, ‘UA-00000000-1’);

</script>

 

Ce code est le seul à autoriser Google à analyser le trafic de votre site. Il est le même pour tous les sites, seul l’ID de suivi (UA-00000000-1) diffère, car il correspond à votre code unique.

Pour un peu plus de détails, UA signifie Universal Analytics, le premier groupe de chiffre est votre numéro de compte (00000000) et enfin le dernier numéro est l’identifiant de propriété Google Analytics (1).

  1. Ajouter le code de suivi dans le fichier principal de votre site. Sous WordPress, vous avez plusieurs solutions :
    • Le mettre dans le fichier header.php avant la balise </head>
    • Le mettre dans la section prévue à cet effet dans les options de votre thème
    • Installer l’extension Google Analytics Dashboard for WP

Personnellement, je vous recommande la deuxième solution, si possible, sinon la première, car ajouter une extension uniquement pour pouvoir gérer ses statistiques, va alourdir le site pour pas grand-chose.

Passons maintenant à la phase cruciale de cet article, la mise en place d’une stratégie de suivi.

La soupe au choux, oui et non

Vous me suivez toujours ?

III. Les différentes statistiques que vous devez connaître

Après avoir installé cet outil, vous allez tomber la page principale. Et là, on vous bombarde déjà de chiffres et de statistiques en tout genre. Prenez une grande respiration, on va détailler tout ça tranquillement.

 

1. Les rapports en temps réels

Toutes les données en temps réel sur Google Analytics

Vous retrouverez une vue d’ensemble, vous affichant :

  • Le nombre de visiteurs en cet instant et sur quel type d’appareil ils naviguent (ordinateur, tablette, mobile)
  • La source de leur venue sur le site (lien direct, réseaux sociaux, recherche Google)
  • Quelle page du site ils regardent en ce moment
  • Leurs zones géographiques

Ensuite, vous avez accès à différents sous-rapports, sous forme de tableaux, qui apportent plus de précision sur ce qu’on a vu ci-dessus :

  • Les zones géographiques complètes
  • Les sources de trafic
  • Le contenu, à savoir la page sur laquelle ils se trouvent
  • Les évènements ou les actions que font les utilisateurs (ajouter à un panier ou cliquer sur un bouton par exemple)
  • Les conversions qui correspondent aux actions finales des utilisateurs, comme valider un panier ou souscrire à un abonnement

2. L’audience

Audience des visiteurs sur Google Analytics

 

Encore une fois, nous avons droit à une page regroupant l’ensemble des informations de manière succincte. Et en général, ces informations « de base » seront suffisantes.

Là, nous allons prendre un petit temps pour analyser chaque section, car elles ont de l’importance, peu importe votre type d’activité.

Utilisateurs

Le nombre de personnes à être sur votre site à la période choisie.

Nouveaux utilisateurs

Le nombre de visiteurs à venir pour la première fois sur le site pendant cette période. Il est forcément moins élevé ou égal aux nombres d’utilisateurs.

Sessions

Ce groupe correspond aux différents moments où le visiteur est actif sur le site. En d’autres termes, si une personne vient sur le site et ne fait aucune action pendant 30 minutes, la session est considérée comme terminée. Passé ce délai, Google estime que c’est une nouvelle session. En revanche, si la personne quitte votre site et revient, pour une raison qui lui est propre, avant ces 30 minutes, alors on reste toujours dans la même session.

Nombre de sessions par utilisateur

Ce cadre calcule, tout simplement, la moyenne de sessions pour un utilisateur.

Pages vues

Il s’agit du nombre total de pages consultées, sur le temps choisi. Chaque visiteur augmente le compteur à chaque initialisation de page. Ça fonctionne également si on actualise une page.

Je le considère comme trop facilement falsifiable, car il vous suffit d’actualiser vous-même les pages pour avoir une grosse courbe.

Pages/session

C’est le nombre moyen de pages vues par session.

Durée moyenne des sessions

Ai-je vraiment d’en dire plus ? Le temps moyen qu’une personne reste active sur la page.

Taux de rebond

Voilà celui que j’attendais ! Car cette statistique est vraiment très importante et caractérise le degré d’intérêt de votre site. Ce taux calcule le pourcentage moyen de personnes qui arrivent sur votre site et ne vont pas plus loin que la page de destination.

Un exemple : Un prospect tombe sur votre site sur Google. Il clique dessus et arrive sur votre d’accueil. Puis, il décide de ne pas aller sur une autre page et quitte votre site. C’est ce qu’on appelle un rebond.

Donc plus votre taux de rebond est élevé, moins les visiteurs naviguent sur votre site. Mais ce n’est pas forcément une mauvaise chose ! En effet, les blogueurs ont souvent des rebonds, car les lecteurs viennent lire un article en particulier puis passent à autre chose. C’est là où le blogueur doit trouver un moyen d’attirer cet internaute à cliquer sur une autre page qui peut l’intéresser.
Autre exemple : Amazon vous propose toujours des « Articles similaires » ou «  Les clients ont également acheté cet article ». Au-delà du fait qu’ils cherchent à vous faire acheter d’autres produits, ils font en sorte que vous restiez sur le site. 

Taux de rebond sur, Google Analytics, de La Machinerie en Février 2019

Autres données

En bas de page, vous retrouvez les données démographiques (langue, pays, ville), systèmes (navigateur, système d’exploitation, fournisseur d’accès) et mobiles (système utilisé, fournisseur d’accès au mobile, résolution d’écran). On peut totalement considérer ces données à titre informatif.

Je passe sur les différents menus, qui vont un plus dans le détail de tout ce que l’on vient de voir précédemment.

 

3. Acquisition

Cette partie fait le point, plus précisément, sur la source de votre trafic. Il vous permet, à travers différents graphiques, de savoir si vos visiteurs arrivent, sur votre site, plus souvent via les réseaux sociaux, via les moteurs de recherches ou les recherches sponsorisées. L’outil vous propose de nombreux graphiques et tableaux qui auront une réelle utilité si vous faites des campagnes de publicité.

 

4. Comportement

Rapport des comportements des visiteurs sur Google Analytics

On entre ici dans un côté un peu plus technique. Prenons, encore une fois, un petit temps pour disséquer l’ensemble de ces informations.

Vue d’ensemble

Pages vues

On retrouve, ici, les mêmes statistiques vues plus haut. À chaque fois qu’on consulte une page, le compteur augmente.

Vues uniques

Celle-ci est très intéressante ! Elle compte le nombre de pages vues au moins une fois, pendant une même session. Pour être clair, si pendant une session, un visiteur s’amuse à rafraichir la page, ça ne comptera que pour un. J’aime particulièrement celle-ci, car elle est beaucoup plus précise que la précédente.

Temps moyen passé sur la page

On en a parlé plus haut également, il n’y a rien à ajouter.

Taux de rebond

Je vous l’ai expliqué en détail également dans la partie audience.

Taux de sorties

Beaucoup moins évident de comprendre celui-là. Il se rapporte à la dernière page consultée du site avant de le quitter, pour une même session.

Autres données

Vous avez divers éléments en dessous. Un seul est vraiment utile, le titre de page. Vous pouvez voir les pages qui sont le plus consultées sur votre site. De manière globale, la page d’accueil sera en première position.

Flux de comportement

Dans cette section, vous allez trouver le chemin parcouru par vos visiteurs à partir d’une page. Pour faire simple, une personne arrive sur votre site et Google Analytics va juste suivre sa navigation. Il va faire ça pour chaque visite et regrouper les différents chemins parcourus. Cette carte n’est pas évidente à prendre en main, mais donne une idée de ce que qui ressort le plus à partir d’une donnée principale.

Contenu du site

Cette partie mesure en détail votre site, page par page. Elle utilise les mêmes éléments que la première partie avec une chose en plus, les valeurs d’entrées de page. À l’inverse des sorties, ici on comptabilise combien de fois une page a été la première à être vue sur le site.

Vitesse du site

Une simple analyse du temps moyen de chargement de votre site. Ce qui est intéressant, c’est de voir sur quel navigateur votre site charge le mieux ou non. Vous pouvez alors faire des tests pour comprendre ce qui ralentit votre site sur tel ou tel système.

Je rappelle au passage que la vitesse de votre site a une importance dans votre référencement. Elle est également importante d’un point de vue de l’utilisateur, car on estime qu’un internaute n’attend pas plus de 3 secondes avant de quitter un site. Pour améliorer ça, des solutions existent.

Site Search

Concrètement, les recherches effectuées sur votre site. Très utile quand on tient un blog, par exemple. Il permet de savoir quelles recherches ont été faites sur le site, avec les termes précis. Si une expression revient souvent, alors c’est qu’il peut être judicieux de sortir un article dessus.

Événements

Comme son nom l’indique, ce sont l’ensemble des événements sur votre site, qui ne sont pas liés au chargement de la page. Ça peut être, cliquer sur une publicité, lancer une vidéo ou partager sur un réseau social.

 

5. Conversions

Cet ensemble vous permet de vous fixer des objectifs à atteindre. Il est utile si vous faites de la vente en ligne ou si vous avez de la pub. Vous pouvez également vous en servir pour comparer les statistiques d’inscription à votre newsletter.

Voilà pour les explications sur l’utilisation de chacune des parties de Google Analytics. Après plusieurs lectures, vous pourrez dominer les chiffres de vos sites Web. Cependant, il reste une section que je ne vous ai pas présentée. Cette branche sera celle que vous allez probablement aimer le plus.

 

6. Personnalisation

Tableau de bord personnel de Google Analytics

La personnalisation va être la base de votre analyse. Mais il fallait comprendre l’ensemble avant de voir cet élément.

Tableau de bord

Le voilà l’outil que vous allez utiliser au quotidien. Grâce à lui, vous allez pouvoir créer votre propre tableau de bord avec uniquement les informations dont vous avez besoin, dans la limite de 12 cadres, appelés widgets, par tableau de bord. Ces widgets pourront être sous plusieurs formes :

Statistiques

Vous souhaitez n’afficher qu’une valeur, elle vous montre le compteur total de la période choisie.

Chronologique

Découvrez, au quotidien, les chiffres de votre site, dans la limite de la plage de dates choisie. Vous pouvez, également, mettre en comparaison deux statistiques selon vos besoins. Par exemple, je mets ensemble les pages vues et les rebonds. Ça me permet de savoir si mes visiteurs partent dès la première page ou non. Je mets aussi, les utilisateurs face aux nouveaux utilisateurs, comme ça je vois si le nombre de nouveau venu sur mon site, mais également le nombre de fidèles.

Géo map

Elle vous affiche une carte. Vous choisissez la région que vous voulez suivre (Monde, Europe, France) et ensuite le type de contenu que vous voulez voir. Pour ma part, je ne l’utilise pas, mais la donnée que j’estime être utile est l’utilisateur, pour savoir où sont basés vos visiteurs.

Tableau, diagramme et barres

Retrouvez les statistiques comme on les connaît tous. J’utilise le tableau, notamment pour savoir la source de mon trafic, mais également pour savoir quelles sont les pages les plus populaires.

Temps réel

Suivez instantanément le nombre de personnes sur votre site. Affinez ça avec une carte ou un tableau pour toujours plus de précision.

Rapports personnalisés

Créez vos propres rapports, qui regroupent uniquement les informations qui vous sont pertinentes. Elles seront affichées sous la forme de tableaux, que vous pouvez trier, filtrer et ajuster à votre guise.

Alertes personnalisées

Vous vous êtes fixé des objectifs ? Surveillez si vous les remplissez avec la mise en place d’alertes.

IV. Conclusion

Google Analytics est clairement l’outil necessaire pour connaitre le comportement des visiteurs de votre site. Grace à lui, vous pouvez enfin chiffrer votre audience. Vous allez également en apprendre plus sur leurs besoins et ainsi pouvoir adapter votre contenu.

J’espère que ce guide vous est utile et a su répondre à vos question sur son utilisation.

nec Donec eleifend venenatis pulvinar Curabitur consequat.
Soyez à l'heure de La Machinerie

Soyez à l'heure de La Machinerie

Incrivez-vous à la Newsletter pour recevoir, une fois par mois, les dernières actus de La Machinerie, ainsi que les astuces partagées sur les réseaux.

Vous êtes maintenant à l'heure. Pensez à confirmer votre inscription dans vos mails.