WordPress est dotĂ© d’une quantitĂ© faramineuse de plugins pour ses sites. La Machinerie t’a sĂ©lectionnĂ© 5 extensions gratuites dont tu ne pourras plus te passer. Il est vrai que, quand on crĂ©Ă© son site sous WordPress, il y a certains indispensables auquel on ne pense pas forcĂ©ment dĂšs le dĂ©part. Ceux que nous allons voir, tout au long de cet article, vous aideront dans des catĂ©gories diffĂ©rentes, de la sĂ©curitĂ© Ă  la sauvegarde, en passant par l’optimisation SEO ou la compression d’images. Mais avant toute chose, revenons sur le principe du plugin.

Qu’est-ce qu’un plugin WordPress ?

Un plugin est tout simplement une extension Ă  ce que propose WordPress dans sa configuration de base. Il permet d’ajouter des fonctionnalitĂ©s diverses et variĂ©es pour amĂ©liorer ton site sur tous les points. On pourra amĂ©liorer le design, la sĂ©curitĂ© ou l’optimisation pour ne citer qu’eux.

Il y a 3 types d’extensions :

  • Les Gratuitesqui sont, en gĂ©nĂ©ral, disponible dans le rĂ©pertoire officiel de WordPress.
  • Les Premiums qui sont vendus par des entreprises tierces, mais qui sont souvent plus complets que les gratuites.
  • Les Freemiums qui offrent une partie gratuite, mais limitĂ©e, et une partie premium plus complĂšte.

On a souvent tendance Ă  croire qu’il faut limiter le nombre d’installations de plugins sur son site, car ça peut le ralentir. Ceci est totalement faux, de nombreux sites possĂ©dant une centaine d’extensions WordPress, tournent parfaitement bien. Ce n’est pas le nombre qui pose problĂšme, c’est la qualitĂ© du plugin. Il suffit d’un seul qui soit mal codĂ© et dans ce cas, ton site va en prendre un coup, mais globalement il n’y a aucune raison.

Pour choisir un plugin, nous te recommandons de vérifier plusieurs points :

  • Le nombre d’installations : Évidemment un plugin qui Ă  100 installations actives, n’aura pas les mĂȘmes retours que celui qui a dĂ©passĂ© le million.
  • La moyenne des notes : En dessous de 4 Ă©toiles, je commence Ă  me mĂ©fier et Ă  regarder les meilleurs retours et les pires. Toujours comparer les 2 extrĂȘmes, pour les extensions en tout cas.
  • La compatibilitĂ©: Un plugin qui n’est pas compatible avec ta version de WordPress, mieux vaut t’en Ă©loigner. Soit il n’est plus suivi par son crĂ©ateur, soit il n’est pas encore Ă  jour.
  • La derniĂšre mise Ă  jour: Justement toujours vĂ©rifier si l’extension est maintenue Ă  jour. Entre une qui a Ă©tĂ© mise Ă  jour hier et une il y a 2 ans, tu choisis laquelle ?

Comment ont été choisies les extensions ?

C’est trĂšs simple, nous avons choisi plusieurs catĂ©gories, qui nous semblent indispensables pour tout site, et nous avons sĂ©lectionnĂ© celui que nous installons Ă  coup sĂ»r.

C’est ainsi que nous sommes allez chercher dans les catĂ©gories suivantes :

  • SĂ©curitĂ©: Il trĂšs important d’avoir un site un minimum sĂ©curisĂ©, pour ne pas avoir de mauvaises surprises.
  • Sauvegarde: Sauvegarder son site est une nĂ©cessitĂ© pour ne jamais perdre de donnĂ©es, en cas de rouage bloquĂ©.
  • Compression: Les images restent le poids lourd des sites web. Il est important de les compresser pour ne pas ralentir la machinerie du site.
  • Cookies : Dans le cadre du RGPD, ton site doit montrer l’utilisation que tu fais des cookies.
  • Optimisation SEO: On n’en parlera jamais assez. Le SEO est primordial pour que ton site remonte dans les moteurs de recherche. Les 5 extensions WordPress sĂ©lectionnĂ©es par La Machinerie

Pour le choix dans nos 5 catĂ©gories, nous avons choisi des plugins Freemium, Ă  l’exception d’un seul. Vous allez donc pouvoir trouver pour la sĂ©curitĂ©, Secupress. Pour la sauvegarde nous avons choisi UpdraftPlus. En ce qui concerne la compression d’images, nous utilisons Imagify. Nous acceptons les cookies avec GDPR Cookie Notice. Et enfin, nous optimisons le SEO avec Rank Math, qui est le seul totalement gratuit dans sa version complĂšte.

BanniĂšre turquoise avec le logo Secupress

Secupress

La sĂ©curitĂ© est un des domaines dont on ne peut pas se passer sur internet. Nous avons choisi Secupress, car, mĂȘme dans sa version gratuite, il est vraiment trĂšs puissant et complet.

Il te propose un premier scan du site pour vĂ©rifier l’état de ta protection. AprĂšs t’avoir donnĂ© une note, qui va de A Ă  F, il prĂ©conise des amĂ©liorations Ă  effectuer. Elles sont divisĂ©es en plusieurs modules, qui ont chacun un but prĂ©cis. Bien sĂ»r sur la version de base, elles sont limitĂ©es, mais dĂ©jĂ  bien efficaces.

Voici quelques exemples de ce qu’il est possible de faire :

  • DĂ©placer la page de connexion et la protĂ©ger avec un Captcha
  • Limiter l’installation de nouveaux thĂšmes ou extensions
  • Forcer les mises Ă  jour de WordPress
  • Interdire la modification des fichiers WordPress par le panneau d’administration (oui c’est possible)
  • Cacher certaines informations pour ne pas tenter d’exploiter des failles
  • Faire un pare-feu et de l’antispam, comme pourrait le faire l’extension Akismet.

La version premium, qui est Ă  60€/an pour un site, te permet d’ajouter un scanner de virus, des alertes, de la planification de tĂąches et un systĂšme de sauvegarde de donnĂ©es.

BanniĂšre orange avec le logo updraftplus

UpdraftPlus

Et justement, si tu ne souhaites pas payer, tu peux passer par l’extension UpdraftPlus. Elle te permet de sauvegarder ton site en clin d’Ɠil. Les sauvegardes sont compressĂ©es dans des archives, qui sont divisĂ©es en plusieurs catĂ©gories :

  • La base de donnĂ©es: qui contient toute la configuration du site.
  • Les extensions: c’est comme le port salut, c’est marquĂ© dessus. Il y a donc l’ensemble de tes plugins WordPress
  • Les thĂšmes: Qui contient donc les thĂšmes installĂ©s sur ton site. Mais pourquoi tu en as plusieurs ? Un seul ne te suffit pas ?
  • Les tĂ©lĂ©versements: Tu y trouveras tous les fichiers que tu as envoyĂ©s sur ton site, images, vidĂ©os, PDF, etc.
  • Autres : Tous les dossiers divers et variĂ©s qui peuvent ĂȘtre crĂ©Ă©s par les diffĂ©rentes extensions

De base, le plugin est programmĂ© pour sauvegarder directement sur le serveur, chose que je ne recommande absolument pas. Si jamais, il y a un problĂšme un jour dessus, tout est perdu. Je te conseille d’aller dans les rĂ©glages et d’effectuer des sauvegardes sur un Cloud, comme Google Drive ou Dropbox.

Tu pourras Ă©galement planifier les sauvegardes et choisir le combien en conserver. Je recommande un minimum de 2 sauvegardes par mois et d’en avoir 2 d’avance.

BanniĂšre bleu clair avec le logo imagify

Imagify

Pour faciliter le temps de chargement de ton site et amĂ©liorer ses performances, il faut compresser les images. Elles font, en moyenne, 60% du poids d’un site. Pour ça il existe des sites de compression comme TinyPng. Il permet, dans sa version gratuite, de compresser jusqu’à 20 images de moins de 5Mo en mĂȘme temps.

Et pour WordPress, il existe le plugin Imagify. En version gratuite, tu peux compresser jusqu’à 25Mo d’images par mois. Mais il va encore plus loin, tu pourras choisir le niveau d’optimisation est sur 3 niveaux :

  • Normal: Tu veux optimiser sans changement visible. IdĂ©al si tu possĂšdes des images qui sont dĂ©jĂ  assez lĂ©gĂšres.
  • Agressif : Tu vas beaucoup plus optimiser le poids, mais avec une lĂ©gĂšre perte de la qualitĂ© de l’image, imperceptible Ă  l’Ɠil humain.
  • Ultra : Tu as vraiment besoin de compresser un maximum les images, mais l’image pourra en ĂȘtre dĂ©gradĂ©e.

Tu pourras Ă©galement demander Ă  l’extension de changer le format des images, en les passants en WebP. C’est un format tout spĂ©cialement crĂ©Ă© par Google pour le grand public qui amĂ©liore encore les performances de l’image et donc le temps de chargement du site.

BanniĂšre violette avec le logo GDPR Cookie Consent

Si tu ne sais pas ce que sont les cookies, nous te conseillons de lire notre article qui t’explique ce que sont les cookies informatiques. Aprùs ça, tu pourras installer l’extension GDPR Cookie Consent afin de mettre en place une acceptation des cookies sur votre site WordPress.

Cet outil va te permettre de mettre la fameuse banniĂšre en haut ou bas de ton site pour que les utilisateurs puissent choisir s’ils veulent ou non l’utilisation des cookies sur ton site. De maniĂšre gĂ©nĂ©rale, il va ĂȘtre prĂ©programmĂ© en anglais. Il faut donc aller dans les rĂ©glages pour changer le texte. Si tu as un site vitrine, voici la configuration minimale que nous te conseillons :

  • Mettre le bandeau en pied de page: ça le rend plus discret et il ne cache pas ton menu.
  • Mettre la barre aux couleurs de ton site: il se fond dans le dĂ©cor et ne choque pas le visiteur.
  • Mettre un bouton « Accepter » : car il faut toujours donner la possibilitĂ© aux utilisateurs d’accepter, bien qu’il le fasse de base (en fait ça permet juste de cacher la barre).
  • Mettre un bouton « En savoir plus » : il renvoie vers la politique de confidentialitĂ©, qui devra spĂ©cifier l’utilisation faite par les Cookies.

Avec ça tu es bon pour le RGPD. Si tu veux aller plus loin, la version payante permet d’identifier automatiquement les cookies en place sur ton site et donne la possibilitĂ© aux visiteurs de trier parmi ceux qu’ils acceptent ou non.

BanniĂšre violette avec le logo RankMath

Rank Math

Nous l’avons dĂ©jĂ  Ă©voquĂ© par le passĂ© dans un comparatif entre 3 plugins SEO, Rank Math est encore un petit nouveau, mais qui a rĂ©ussi Ă  faire sa place depuis cet article. À l’époque, il n’avait que 20 000 installations actives alors qu’un an plus tard, le voilĂ  qui a multipliĂ© par 10 son nombre d’utilisateurs.

Cet outil t’aide Ă  amĂ©liorer ton rĂ©fĂ©rencement naturel. J’ai bien dit il t’aide, il ne fait pas des miracles. Beaucoup trop de monde pense qu’en installant une extension spĂ©cialisĂ©e pour le rĂ©fĂ©rencement SEO, comme Rank Math ou encore Yoast, il va pouvoir monter direct dans les hautes places de Google. Mais non, ce n’est qu’un guide, qu’il ne faut pas suivre Ă  la lettre d’ailleurs.

Comme le fait Yoast SEO, Rank Math va fournir des informations en rapport au contenu des pages et des articles du site. Mais attention Ă  ne pas tenter de suivre Ă  100% ce qu’il dit, pour Ă©viter la suroptimisation, qui va clairement pourrir ton rĂ©fĂ©rencement. Tu pourras Ă©galement modifier les balises Title et Meta description, qui sont les titres et descriptions qui apparaissent dans les rĂ©sultats de recherche. C’est Ă©galement lĂ  que tu pourras dĂ©finir si tu veux indexer ou non une page, car toutes les pages ne sont pas bonnes Ă  indexer, et dĂ©finir le type de page ou d’article pour aider Google Ă  mieux comprendre s’il s’agit d’un article de blog, d’une recette, d’un produit Ă  vendre ou encore d’un service.

Mais lĂ  oĂč Rank Math va plus loin, tout en restant totalement gratuit je le rappelle, c’est que tu vas pouvoir effectuer plein de rĂ©glages sur ton. Tu pourras notamment :

  • Avoir une page de plan du site : trĂšs important pour la navigation des robots de Google.
  • ContrĂŽler les pages en erreur 404: car personne n’aime tomber sur une page qui n’existe pas ou plus, et encore moins Google.
  • Rediriger des liens: par exemple si tu supprimes des articles parce qu’il ne rapporte aucun trafic sur ton site ou que tu changes le lien d’une page parce qu’il n’était pas optimisĂ©, tu vas pouvoir dire Ă  ton site de renvoyer la personne vers une autre page automatiquement.
  • Mettre le fil d’ariane: trĂšs utilisĂ© en E-commerce pour se localiser sur le site.
  • Automatiser certaines fonctions: Comme ouvrir les liens externes dans un nouvel onglet ou dĂ©sindexer certain type de pages, comme les archives de catĂ©gories dans WordPress.

Conclusion

La liste pourrait ĂȘtre plus longue, mais commencer avec ces outils nous semble dĂ©jĂ  un bon dĂ©part. Quand on crĂ©e son site sous WordPress, il faut savoir ce dont tu vas avoir besoin, mais aussi ce qui permet aux visiteurs de rester plus longtemps.

RĂ©flĂ©chir Ă  seulement 5 extensions n’est pas facile quand on en utilise beaucoup et pour diffĂ©rentes raisons. Mais nous n’allons pas te laisser comme ça quand mĂȘme. Alors voici une petite liste de plugins dont tu pourrais avoir Ă©galement besoin :

  • Broken Link Checker : ContrĂŽle et te signalent tous les liens morts de ton site, pour ne pas perdre en qualitĂ©.
  • Divi: C’est un constructeur de page. Tu peux facilement construire ton site avec lui, sans avoir de notion de dĂ©veloppement. C’est un plugin Premium en revanche.
  • Social Warfare : Pour permettre de partager les articles de blog sur les rĂ©seaux sociaux. D’ailleurs, n’hĂ©site pas Ă  partager cet article sur tes rĂ©seaux en cliquant sur les boutons en haut ou en bas de celui-ci.
  • Simple Revision Delete: Pour supprimer en un clic toutes les sauvegardes existantes de tes pages et articles.
  • Duplicate Post: Pour dupliquer tes pages ou articles en un clic. TrĂšs utiles si tu crĂ©es un modĂšle rĂ©utilisable.

J’espùre que cet article t’a plu et t’as permis de trouver de nouveaux rouages à ton site. Dis-moi, en commentaire, quelles extensions tu utilises et pourquoi tu ne peux pas t’en passer.

in amet, non consectetur commodo elit. at ut risus.